Aller au contenu

Magie Noire – La Magie Noire de l’Etat – François-René Rideau

    Dans ce premier tome, l’auteur diagnostique le « cancer socialiste ». Pas à pas, il fait le catalogue systématique de tous ses mythes et sophismes. À chacun, il met l’empereur socialiste à nu. L’état, sous ses divers oripeaux d’illusionniste, n’est autre que le magicien noir ultime, le champion toutes catégories du faux, de l’illusion et du tristement fantastique.

    Théorie positive du capital – Eugen von Böhm-Bawerk

      Dire que le capital a mauvaise presse est au-delà d’une évidence. Dans l’esprit de beaucoup, l’image héritée de Marx porte ce poids de négativité. Pourtant, aucun projet n’est possible sans capital. C’est bien ce que nous confirme Eugen von Böhm-Bawerk dans ce livre.

      La Tulipe Noire – Alexandre Dumas

        Alexandre Dumas est fort connu pour Le Compte de Monte Cristo, qui reste l’une de ses œuvres les plus fréquemment rééditées. C’est une histoire plus simple que vous ouvrez à l’instant, mais La Tulipe Noire n’en est pas pour autant moins riche et moins forte pour ce qui tient aux symboles et messages qui transpirent et animent le lecteur.

        Nous – Evgueni Zamiatine

          Nous avons choisi « Nous » pour premier volume d’une nouvelle collection dédiée aux dystopies car ce texte peut être considéré comme un fondateur du genre. Plus ancien que les célèbres 1984 ou Le Meilleur des Mondes, il est injustement trop peu connu, alors que ce statut se fait évidence à la lumière de son style et des thèmes qu’il aborde.

          La Responsabilité des Ministres – Benjamin Constant

            Ce petit livre, presqu’un livret, a bien plus d’épaisseur que son nombre de pages le laisse accroire. Il fut publié en 1815, année charnière de l’histoire de France qui passe alors de Napoléon à la Restauration, c’est-à-dire cette courte période du retour de la monarchie.

            Le Libéralisme – Émile Faguet

              Nombreux sont les académiciens ayant mérité leur qualificatif d’immortels. Parmi eux, grâce à cet ouvrage, Émile Faguet aura bien été du nombre, vu de quiconque aspire à la vraie Liberté. Dans ce « Le Libéralisme », il entreprend de nous la faire redécouvrir par un voyage à partir des deux versions historiques d’un de ses piliers, une de ses références, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, DDHC. 

              Six Leçons – Ludwig von Mises

                Les « Six Leçons » qui constituent le cœur de ce petit livre seront, j’en suis convaincu, l’occasion d’une découverte nouvelle et lumineuse des grandes questions économiques qui frappent encore l’actualité de notre époque, alors qu’au moment où nous publions, nous subissons une inflation restée jusqu’ici inconnue des plus jeunes générations.